La mémoire et le vieillissement

Lorsque l’on vieillit, le corps perd de son efficacité. Cela peut être au niveau des articulations, de la peau mais également du cerveau. Ce déclin est inévitable et il est impossible de l’enrayer. Cependant, certaines pratiques permettent de retarder l’apparition de problèmes de santé mentale, comme par exemple la maladie d’Alzheimer. Cela peut passer, en premier lieu, par l’entraînement du cerveau par le biais de jeux de mémoire. Cette dernière est souvent moins mise à contribution avec le temps qui passe et l’exercer au quotidien est une façon, comme une autre, de prendre soin de sa santé.

 

Les activités contre l’Alzheimer, à titre prophylactique, sont nombreuses. Mais en préambule, exercer sa mémoire consiste tout simplement à être capable de se remémorer des souvenirs, à savoir les garder en soi mais également à se rappeler des noms qui constituent notre entourage. Solliciter son cerveau au quotidien est très important. On dit souvent, à propos de son cerveau, que pour ne pas perdre ce dernier il suffit de l’utiliser. Les jeux de mémoire sont excellents pour l’entraînement du cerveau car ils permettent de le stimuler d’une manière souvent ludique et très efficace. Leur vocation est également de repousser la potentielle échéance de l’apparition de la maladie d’Alzheimer, tout comme peut également le faire la pratique d’une activité physique régulière.

Comment reconnaître les signes liés à une diminution de la mémoire ?

Les aînés ne se rendent pas toujours compte que leur déficit de mémoire. Cette dernière diminue de manière irrémédiable avec le temps mais parfois le processus s’accélère de manière anormale. Ceci peut engendrer des troubles importants qui peuvent aller jusqu’à pénaliser le quotidien de manière significative. On commence par oublier le nom des personnes qui constituent notre entourage, on n’arrive plus à se concentrer de manière optimale. Souvent, ce sont les prémisses de la maladie d’Alzheimer. Cette dernière se caractérise, en préambule, par différents symptômes assez faciles à identifier. Outre les pertes de mémoire, on peut être confrontés, par exemple, à des difficultés d’organisation ou de planification.

On a subitement des soucis pour réaliser une recette bien connue, on a du mal à effectuer un suivi de factures mensuelles. Les petites tâches du quotidien deviennent subitement un problème et la capacité à égarer des objets se développe parfois de manière inquiétante. L’hygiène corporelle est petit à petit délaissée, faire sa toilette n’est plus aussi instinctif. La personnalité d’un senior sujet à la maladie d’Alzheimer peut être très changeante, versatile, inégale. L’anxiété est souvent de mise, tout comme des craintes infondées, des doutes ou une humeur dépressive.

Comment améliorer sa mémoire : quelques suggestions de jeux

Le jeu le plus efficace pour renforcer sa mémoire est indubitablement le jeu des échecs. Il permet de solliciter son cerveau de manière naturelle et très efficace. En jouant à ce jeu, on doit en permanence se souvenirs de certaines situations précises afin de pouvoir évaluer correctement les positions en cours. Le fait d’apprendre les ouvertures, de développer son sens tactique et stratégique sont autant d’éléments susceptibles de solliciter sa mémoire. La pratique du jeu d’échecs est de plus une activité qui permet d’entretenir ses capacités de concentration. Pour celles et ceux qui préfèrent un jeu plus simple, le Bingo est particulièrement adapté.

Ce jeu demande de la concentration, de la réactivité et stimule de façon évidente la mémoire. L’avantage est qu’il ne demande pas de compétences particulières. Les règles sont très simples à comprendre et l’aspect ludique du jeu fait qu’il est particulièrement indiqué pour les seniors, avec l’assurance de passer un agréable moment. De manière générale, tous les jeux de société faisant appel à la mémoire sont excellents pour entretenir cette dernière. Ils permettent de plus très souvent de tisser des liens sociaux et de rencontrer d’autres personnes.

 

Comme nous venons de le voir, il existe de nombreux moyens de se prémunir contre les pertes de mémoire. Plus généralement, vivre dans une résidence pour personnes âgées est un excellent antidote contre la dégénérescence de la mémoire. Cela permet de privilégier les contacts sociaux et d’être déchargé de nombreux tourments au quotidien, spécialement ceux qui sont liés aux soins. Ces derniers sont effectués sur place, chose qui simplifie grandement l’existence. La vie avec les autres résidents est souvent très enrichissante et permet de booster son moral. C’est également un excellent moyen de lutter contre la solitude et l’isolement, aspect qui généralement cause énormément de soucis à nos aînés. La vie en résidence est par conséquent une solution très complète qui conjugue praticité, efficacité et modernité.